Les hémisphères cérébraux – le cerveau sous toutes ses faces

Le cerveau a une forme générale ovoïde et est composée de deux hémisphères séparés par un profond sillon médian, la fissure longitudinale du cerveau, reliés entre eux par des ponts de tissu nerveux, les commissures interhémisphériques.

 

Aspect
La surface des hémisphères est recouverte de substance grise très plissée, qui constitue l’écorce cérébrale ou cortex. Elle présente de nombreux plis dont les plus profonds et les plus constants s’appellent sillons (anciennement scissures).

La face latérale
Les hémisphères sont divisés en quatre régions, les lobes frontal, pariétal, temporal et occipital, délimités par trois sillons principaux : gle sillon central, qui sépare le lobe frontal et pariétal
• le sillon latéral, qui sépare le lobe temporal et le lobe frontal
• le sillon occipital transverse ou pariéto-occipital, qui sépare le lobe pariétal et le lobe occipital.
La surface des lobes est parcourue par des plis moins profonds que les sillons, délimitant de gros replis de substance grise appelés circonvolutions cérébrales ou gyrus.

Les bords du sillon latéral dissimulent une profonde dépression, la fosse latérale, contenant un lobe particulier, l’insula, qui possède cinq petites circonvolutions. La fonction de ce lobe profond paraît se rapporter aux sensibilités conscientes d’origine viscérale.

La face médiale
Elle n’est visible que par une coupe du cerveau, par section des commissures interhémisphériques et par ouverture du 3e ventricule. Cette face médiale présente :
• une circonvolution corticale particulière, la circonvolution limbique ou gyrus cingulaire, délimitée par le sillon du cingulum et enroulée autour de la partie profonde de l’hémisphère. Elle est formée en bas par la 5e circonvolution temporale, dont l’extrémité s’enroule en forme de crochet, et se situe contre un repli profond : l’hippocampe.
C’est une circonvolution inversée, c’est à dire repliée vers l’intérieur du cerveau, formant un relief dans la cavité du ventricule latéral.
Cette région contient les structures fonctionnelles de la mémoire.
• le lobe frontal, situé au-dessus de la circonvolution limbique, dont la partie postérieure est appelée lobule para-central.
Sur la face médiale du lobe pariétal, on distingue le lobule quadrilatère et celle du lobe occipital, le cunéus délimité par le sillon pariéto-occipital et le sillon calcarin, zone de projection corticale de la vision.

Sur la face postérieure
• Sur la face inférieure du lobe frontal, on voit les trois premières circonvolutions frontales contre lesquelles sont appliqués le bulbe olfactif et le tractus olfactif (1e paire de nerfs crâniens).
• Sur la face inférieure du lobe temporal, on trouve la face inférieure des 3e, 4e et 5e circonvolutions temporales, ainsi que la circonvolution de l’hippocampe.
• Au centre de la face inférieure du cerveau, entre les deux hémisphères, se trouve l’isthme de l’encéphale qui correspond à la jonction du tronc cérébral et du cerveau.
C’est à cet endroit que se situe le chiasma optique.
Dans l’espace interpédonculaire, on voit le relief des corps mamillaires de l’hypothalamus et l’infundibulum, la tige de l’hypophyse.

Les commissures interhémisphériques
Elles contiennent des fibres nerveuses qui établissent des relations entre les deux hémisphères cérébraux.
Ces fibres sont appelées fibres d’association interhémisphériques. Ce sont :
gle corps calleux, une épaisse lame nerveuse unie au trigone par le septum lucidum
• le fornix ou trigone, qui se prolonge par les piliers vers l’hippocampe et le ventricule moyen
• les commissures blanche antérieure et postérieure, qui passent tranversalement.

Découvrez OVALIS PIER ® – la nouvelle révolution industrielle