L’appareil respiratoire – une machine à transformer l’air

L’appareil respiratoire comprend deux parties. D’une part, les conduits ou voies respiratoires (fosses nasales, pharynx, larynx, trachée, bronches) qui acheminent l’air ; de l’autre, les deux poumons à l’intérieur desquels s’effectuent les échanges gazeux entre l’air et le sang. Le corps est alors alimenté en oxygène et débarrassé du gaz carbonique.

Comment respire-t-on ?
La respiration est un phénomène automatique, indépendant de la volonté, mais dont on peut temporairement prendre le contrôle (on peut la bloquer avant de plonger dans l’eau ou respirer plus vite). C’est essentiellement le muscle du diaphragme qui active ce processus.

À l’inspiration
Le diaphragme se contracte et s’abaisse vers l’abdomen, ce qui augmente le volume de la cage thoracique et crée un appel d’air dans les poumons (inspiration).

À l’expiration
La sortie de l’air se fait sans effort musculaire. En se relâchant, le diaphragme se soulève, la cage thoracique s’abaisse, les poumons se rétractent et refoulent l’air vers l’extérieur.

Les échanges gazeux
• Les bronchioles sont les plus petites ramifications des bronches (environ 0,5 mm de diamètre).
• Les alvéoles. Ces sacs renfermant des cavités terminent les bronchioles.
• Les capillaires sanguins sont des vaisseaux de très petit diamètre, dont les parois permettent différents échanges.
• Les échanges gazeux. Les parois des capillaires et des alvéoles forment ensemble une membrane très fine à travers laquelle s’effectuent les échanges gazeux.
L’oxygène va des alvéoles au sang. Le gaz carbonique va du sang aux alvéoles.

Le parcours sanguin
• Le sang veineux (chargé de déchets provenant de l’organisme) est acheminé vers l’oreillette droite, puis le ventricule droit.
• Le ventricule droit l’envoie dans la circulation pulmonaire.
• Les alvéoles pulmonaires. Le sang entre en contact avec elles en parcourant le réseau capillaire pulmonaire .
• Le gaz carbonique est déchargé et le sang s’enrichit d’oxygène.
• Le sang oxygéné sort du poumon et se dirige vers le cœur gauche (oreillette et ventricule gauches) pour être propulsé dans …
• La grande circulation, qui irrigue…
• L’ensemble des organes.

Découvrez OVALIS PIER ® – la nouvelle révolution industrielle